Bigstrong team

Page 1 sur 18 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bigstrong team

Message par Grobaleze le Lun 9 Aoû - 7:39

Présentation de l'équipe

Le Team Bigstrong est une structure sportive professionnelle créée en 2009 à l'initiative du Grobalèze
grâce aux fonds privés de son consortium industriel : Bigstrong Inc. et avec l'aide de plusieurs sponsors suédois.
Basée à Stockholm, l'équipe a finalement déménagé le 1er novembre 2011 en Biélorussie, lorsque le Grobalèze a pris
le contrôle total de l'équipe (pour échapper à la justice européenne diront les mauvaises langues).
Spoiler:

Le siège social de Bigstrong Inc. sur les rives de la Svislotch à Minsk.
STAFF :
Manager général

Le Grobalèze
Spoiler:
Apparatchik au passé aussi sulfureux que mystérieux, la légende urbaine Grobalèze existerait bel et bien selon plusieurs témoignages. On l'a dit proche de managers comme le très controversé Don Carlito, la mafia hongroise de Bartali et sa branche irlandaise dirigée par LREB, même s'il semble que leurs relations se soient refroidies ces derniers temps, il financerait les activités illicites de Gaspard08 , serait en possession d'une sextape de tacki et écrirait même les blagues de fra37. En revanche le cartel colombien de Totolulu serait son ennemi. Il aurait également œuvré dans l'ombre pour faire chuter le consortium caucasien des Tchouvatches ou encore la banque d'affaires internationale BMC2 (ancienne institution de la City Londonienne qui avait pignon sur rue au temps de sa splendeur). Il entretiendrait une animosité viscérale à l'encontre des suisses into44 et Lindt Cailler pour une sombre histoire de piratage de compte numéroté à Zurich. Mais rien de tout ceci n'est avéré...
Pour l’anecdote, Ga92 aurait fait appel à ses réseaux pour se faire naturaliser Biélorusse, et se serait depuis fait tatouer son nom.
Entraineur international

Doktor Anatolyï Tupolev
Spoiler:
Le fidèle lieutenant du Grobalèze a été de toutes les aventures. Ancien athlète soviétique, ses méthodes sans concessions, "à base de tlavail" comme il le dit lui-même, sont connues et reconnues dans le milieu. Des équipes de renom, telles Phonak, US Postal ou Saunier Duval (la fabrique à chaudières !) ont fait appel à ses conseils opportuns avec la réussite qu'on connait...Il est à noter que Tupolev s'est récemment spécialisé dans la formation de jeunes puncheurs alors que sa spécialité était plutôt en montagne ces dernières saisons.
Directeur sportif international

Marc Lièvremont
Spoiler:
On ne peut parler du team Bigstrong sans citer son ex-emblématique Directeur Sportif, Raymond Domenech, qui a porté l'équipe pendant une quinzaine de saisons avant de trahir la confiance placée en lui en filant à la concurrence colombienne, cédant aux sirènes d'un manager sans scrupule.
Il est à noter que le Grobalèze a placé un contrat sur ces deux tristes sires.
Après une période de flottement, l'équipe a été reprise d'une main de fer par Marc Lièvremont qui l'a menée jusqu'en élite grâce à sa méthode sans concession "à base de moustache" (comme il le dit lui-même...)
Recruteur international

Philippe Manœuvre
Spoiler:
Le dénicheur de nouvelles stars œuvre à l'occasion pour l'équipe bigstrong (souvent en début de saison d'ailleurs !) Déjà découvreur (et agent) de Erik Lünd, Mukhametkali Nepomnyachshiy, Diego Maradona et des frères Elkine, il a encore signé les frères Kolas et Capitao Cruz cette saison, en espérant le même succès.
Directeur de la Communication international

Jonathan Specht
Spoiler:
Neveu de Léonard Specht, l'ancien défenseur des girondins de Bordeaux, lui même ancien puncheur de l'équipe Bigstrong (en saison 5), Jonathan est entré tout récemment au sein du staff pour éteindre l'incendie provoqué par les révélations sulfureuses de L’Affaire Bigstrong sortie par Radio Bartali. Il est resté dans le staff et a pour fonction de gérer les situations de crise médiatique qui, il faut bien l'admettre, sont monnaie courante dans cette équipe.
Médecin international

"Irina"
Spoiler:
Nommée par le président Loukatchenko lui-même à la tête du service médical du Grochato au début de la saison 23, en lieu et place de Serge Simon, la mystérieuse Irina a pris en main le service dès son arrivée, et ce d'une main de fer. On ne sait pas grand chose sur elle mais le Grobalèze et Tupolev semblent la connaitre de longue date.

INSTALLATIONS :

Le centre sportif de l'équipe, basé dans la banlieue de Minsk offre des installations de pointes au staff et aux coureurs. Un vélodrome tout neuf, une soufflerie construite sur le modèle de celle de l'écurie Ferrari, ainsi qu'une clinique privée leur permet de travailler dans des conditions optimales.
Spoiler:

4 mois d'essai dans la soufflerie privée avaient permis de valider la coiffure profilée d'Erik Lünd en son temps.

Elle est en ce moment utilisée par David David comme sèche cheveux géant...


Dernière édition par Grobaleze le Mar 17 Sep - 19:45, édité 19 fois (Raison : Nouvelle présentation)

Grobaleze

Messages : 596
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 104
Localisation : près de Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Grobaleze le Lun 9 Aoû - 7:46

Hall of Fame

Spoiler:

Simon Bélanger
Saison 1 -> 16
Le coureur emblématique de l'équipe à ses débuts.
Belanger est le seul à avoir gravé son nom au sommet en battant le record du monde du cross (sa spécialité) en saison 5 (sa meilleure saison).

Malheureusement insuffisant pour en faire un coureur de premier plan, il a très vite cherché à se spécialiser en montagne. Même s'il y connaitra de très bons résultats (1er du Grand Tour Med en saison 5 en division 4c, podium aux 2 jours d'Andorre et aux 2 jours du Jura la saison suivante en division 3c), il ne rattrapera jamais les meilleurs spécialistes de la discipline et demeurera un coureur de second plan au niveau international.
Belanger court toujours dans des kermesses de village, à l'occasion, mais il s'est fixé un challenge : il seconde Anatolïy Tupolev et forme les jeunes générations du centre de formation.


Anthony Cardis
Saison 15 -> 17
Déjà un très grand champion à son arrivée, l'un des célèbres frères Cardis a inscrit 7 victoires et 5 podium lors des 3 saisons passées à la Bigstrong.
Il permettra en outre en l'équipe d'intégrer le très fermé Century Club en inscrivant le 100ème succès de l'équipe.


Gervard Davidsen
Saison 18
Surnommé "Le Boeuf" en raison de son foncier hors norme, la légende norvégienne a été le déclic qui a permis à l'équipe de se réinstaller durablement en 2ème division grâce aux 3 victoire et 2 podiums qu'il a apporté à l'équipe.


Erik Lünd
Saison 10 -> 19
Formé à la Bigstrong, Lünd demeure à ce jour le meilleur grimpeur formé par Tupolev. Même s'il n'a que peu gagné au sein de son équipe formatrice, celui que l'on surnomme "l'ours polaire" a couru et scoré en élite jusqu'à la fin de sa carrière. Son caractère d'ours mal léché est également resté dans les annales...
Il écume désormais la banquise où l'on peut l'apercevoir parfois, entre deux hivers polaires, chassant le renne avec ses dents. Il y a été aperçu par une expédition scientifique il y a deux ans...


Connor MacRae
Saison 16 -> 18
Encore un champion de légende venu prêter main forte à l'équipe dans une passe difficile, afin de la maintenir à flot en division 3. Le gentleman a laissé un excellent souvenir. Il faut dire que quand on est a été champion olympique en saison 4, médaillé olympique de bronze en saison 12, que l'on a 43 sélections nationales et 26 victoires, on n'a plus grand chose à prouver. MacRae est de ces champions d'exceptions qui ont forgé la légende VM, et la Bigstrong est fière de l'avoir compté dans son effectif à un moment de son Histoire.


Jozef Macha
Saison 22 -> 23
Arrivé en saison 22 en provenance de la T-mort dans un groupe fragilisé suite à la relégation, "le prophète du Contre-la-montre" a relancé l'équipe en situation délicate en alignant les victoires (6 au total). Il a ainsi permis au groupe de se remettre sur les rails et de remonter en D1 à l'issue de la saison. Conservé en saison suivante, il a grandement contribué à son maintien. Depuis la fin de sa carrière, il a ouvert une église évangélique à sa gloire et compte près de 327 fidèles.


Vojtech Prunevora
Saison 27 -> 28
Arrivé en saison 27 en provenance de la mimi de mimicoutereau, le baroudeur tchèque a immédiatement scoré, glanant une série impressionnante d'étapes de plaines et de mini-tours, réussissant également l'exploit de remporter un classement du meilleur grimpeur (avec son 69 en montagne !) du "Ireland Tour" à force de rouler en tête. Le forcené du kilomètre n'est resté que 2 saisons à la bigstrong mais garde une place à part dans le cœur des piliers du grobistro où il y a gagné le sobriquet affectueux de "facteur de Biélorussie" en raison du kilométrage dantesque qu'il a effectué en échappée.
Il est désormais l'agent de son petit frère Vojta qui finit sa formation au sein de la bigstrong, marche sur ses traces et est annoncé comme un futur grand...


Ole heinar Ervik
Saison 25 -> 27
Arrivé en fin de saison 25 après une carrière riche en titres au sein de la BVS, étiqueté à l'époque "meilleur flandrien du jeu", on retient de lui ses deux victoires, ses nombreux top10, son style inimitable, sa classe légendaire et son jubilé d'anthologie, à l'Arena de Minsk !
Il tourne aujourd'hui dans des films à petit budget dans la banlieue de Los Angeles.

A venir Alfred Nobel, Hugo Diesel, Fausto Coppi, Zoro Kolas

Galerie des maillots

Spoiler:
1 (Saison 1-4) : on oublie souvent qu'avant de devenir la multinationale aux ramifications planétaires, le VCTBB (pour Vélo Club Tourisme Bordeaux-Bastide) était un petit club amateur de la banlieue populaire de la rive droite de Bordeaux. Lorsque le Grobalèze le rachète, en cet hiver de 2008, le VCTBB devient Vélo Club Tourisme Bastide Bigstrong, puis simplement Bigstrong, lorsqu'il acquiert sa licence UVM en janvier 2009. Le premier maillot un simple tissu de jersey bleu nuit a gardé les couleurs originales de l'équipe de La Bastide, soit le bleu marine, référence au Port de Bordeaux et la couleur Or qui faisait rêver les dockers lorsque ceux-ci traversaient la Garonne pour aller chercher du travail sur les quais.
2 (Saison 5-9) : Bigstrong devient Bigströng. Sous l'impulsion de son manager, l'équipe a déménagé en suède et se dote d'une nouvelle tenue, les couleurs historiques demeurent cependant sur le nouveau maillot et sont en adéquation avec la nouvelle nationalité !
3 (Saison 10-11) : c'est le temps des paillettes, la Bigstrong veut briller et le maillot n'est plus marine et or, mais OR et marine.
4 (Saison 12-15) : la Bigstrong est de retour en D2. Retour donc aux valeurs (et aux couleurs) historiques. On veut s'installer, on croit que l'on va dominer ! Plus dure sera la chute...
5 (Saison 16-19) : Bigstöng est morte, vive Bigstrong ! L'équipe a emménagé en Biélorussie et veut rompre avec son passé que seuls les liserés marines et les lettres dorées rappellent à peine.
6 (Saison 20) : l'équipe est en D1. Une nouvelle tenue va le célébrer ! On renoue avec l'héritage marine et or à cette occasion.
7 (Saison 21-22) : l'affaire Bartali est passée par là. Le groupe Kraft Foods a coupé ses liens avec Bigstrong qui se veut désormais "l'équipe la plus propre du peloton" et l'affiche avec son nouveau sponsor.
8 (Saison 23-...) : Bigstrong est devenue l'équipe phare de Biélorussie et cela doit se voir !

Les Squads - L'Histoire Officielle
Saison 40 (D2)
En cours


Spoiler:

Saison 39-40 (D2)
Descente aux enfers
La bigstrong se retrouve donc en d2. Dominant à outrance les cross avec ses préretraités, elle s'y maintien sans souci la première saison, mais coule en deuxième saison après un dégraissage massif.
Dans le même temps, la destruction du grochato marque clairement la fin d'une époque (à relire ICI).
Le grobalèze a disparu, le Staff international et les stars sont partis, l'équipe n'est plus la bienvenue à Minsk, elle déménage en République tchèque et prend ses locaux dans le 2 pièces de Vojta Prunevora en attendant mieux !


Saison 35-38 (D1)
Vie et mort d'une équipe
Chaque saison, l'équipe se présente aux cross, y fait bonne figure sans jamais briller et assure son maintien au bout de 3 courses. Mais le cœur n'y est plus. Le grobistro est désert. Cela fait bien longtemps que la bigstrong ne fait plus rêver personne en Biélorussie.
En saison 38, l'équipe pense comme d'habitude, avoir assuré son maintien avec 477 points. Mais cette saison là, de nombreuses équipes jouent leurs survie et se battent jusqu'au bout (à relire ICI)
La bigstrong joue sa survie en élite avec des coureurs hors de forme, qui n'ont plus couru depuis des semaines et l'inévitable se produit avec une relégation à la clé. Après 16 saisons continues en élite, la fin d'une époque... La fin d'une équipe ?


Saison 29-34 (D1)
Seul maître à bord
bigstrong s'est spécialisée dans les cross. Chaque saison, le grobaleze recrute des spécialistes en fin de carrière et parvient ainsi à assurer son maintien dès les premières courses. Il parachève en même temps la formation de sa future star, le jeune Zoro Kolas déniché par le recruteur de l'équipe. Il est destiné à remplacer Fausto Coppi, parti en saison 31 après plusieurs victoires et un titre de champion d'Italie. Kolas l'imitera bientôt, après avoir glané quelques succès prometteurs en D1, il signe chez Nacateam qui joue le titre (à relire ICI). La période puncheurs de bigstrong touche à sa fin.
Sur le plan international, la biélorussie s'est effondrée. Don Carlito a déménagé au Mexique où il mate rapidement les cartels. Bartali a disparu. Tacki a annoncé une réforme des tactiques d'ici quelques saisons (à relire ICI). Les grands noms quittent la partie les uns après les autres... Il règne une atmosphère de transition...


Saison 28 (D1)
La Paix !
Une nouvelle ère s'ouvre pour la Biélorussie, unie sous la bannière de Don Carlito.
La bigstrong, désormais équipe régulière de D1, vise pour la première fois le top15 qu'elle atteindra finalement sans jamais être mise en danger.
Prunevora gagne le Delta Tour Zeeland, Fausto Coppi confirme qu'il est un puncheur de premier plan (victoire au Tour du Mali ainsi que sur le Rolvshus - Oslo).
L'équipe finit 13ème après avoir été présente dans le top10 toute la saison.
C'est l'heure de tirer sa révérence pour Prunevora qui laisse sa sacoche au nouvel arrivant, le norvégien Braksten Gjersten (à relire [/url]ICI).
Mais la paix est fragile, la graine de la discorde n'est jamais bien loin à la bigstrong, et l'arrivée du Crossman Patrick Aban, star et champion en titre d'Irlande menace de remettre le feu au poudre (à relire ICI).


Saison 27 (D1)
La Guerre !
Les temps changent : Laurent Blanc est parti et, en ce début de saison, la bigstrong quitte la LTR pour faire son entrée au sein de l'ambitieuse "Minute de Sable Memorial" de bartali fraichement promue en D1 des teams.
Un recrutement qualité/prix premium avec l'arrivée de la star tchèque en devenir Vojtech Prunevora en provenance du partenaire biélorusse mimi, un début de saison comme une routine : l'équipe dispute la domination des cyclocross à la mimiteam, coutumière du fait. Puis, le maintien assuré avant le tiers de la saison. L'équipe peut préparer la saison suivante en toute sérénité (à relire ICI). Prunevora offre à l'équipe biélorusse une série d’échappées au long cours victorieuses -il en tirera son surnom de "facteur de la biélorussie- (à relire ICI), il deviendra champion de République Tchèque quelques jours plus tard, Ervik fête son jubilé puis s'en va (à relire ICI).
Alors qu'on pense la saison finit et qu'on attend la suivante, l'actualité géopolitique prend le pas sur le sport : bartali passe la frontière à la tête d'une armée d'immigrés, bien décidé à renverser le pouvoir en Biélorussie pour s'y installer (à relire ICI et ICI).

Commence une terrible guerre civile qui va diviser le pays. Le "partizans" de bartali s'enfoncent jusque dans les faubourgs de la capitale où les nationalistes du pouvoir en place, fidèles au Grobalèze et à mimi se retranchent dans une capitale en armes. Un terrible engrenage se met en place, les pays à la périphérie commencent à prendre position, à commencer par la Lettonie qui apporte son soutien à Bartali. la Russie, répond en envoyant 5 divisions de chars commandées par le Camarade Kakita, en soutient du gouvernement en place (à relire ICI)

Le monde est au bord du gouffre, mais dans ce chaos, un champion se lève, comme un symbole pour répondre à la guerre par le sport : Fausto Coppi sort de l'anonymat en devenant champion d'Italie (à relire ICI) puis récidive en D1 quelques jours plus tard (à relire ICI).
Le peuple demande un cessez-le-feu, les belligérants se rencontrent et les pourparlers accouchent d'un nouvel homme fort : Don Carlito sera le sélectionneur de la Biélorussie, réunifiant d'une même coup le pays et la team Minute de Sable Memorial (à relire ICI).
L'équipe finira sur 2 victoires, un podium, et une 9ème place en D1, la meilleure dans l'histoire de l'équipe.


Saison 25-26 (D1)
Veillée d'armes
La saison 25 démarre en trombe avec un recrutement lourd : 2 crossmen d'argent (Benjamin Lavenu & Alexander Ziegler), 2 flahutes d'argent (Logan Metzler & Anton Sivak) et la star du vallon, l'ancien chanteur de rock Rory Gallagher.
Avec cet armada, l'équipe présente le squad le plus complet depuis sa création et réalise sa meilleure entame historique depuis Simon Bellanger, elle sort de la campagne des cross en position de force, 2ème du classement (à relire ICI). La saison se présente sous les meilleurs auspices même si certains esprits perfides crient déjà au complot.
Mais c'est l'heure du départ pour Franck Vandenbroucke qui tire sa révérence (à relire ICI). Laurent Blanc reste l'unique survivant de "la génération dorée" qui avait relancé la Bigstrong.
Au tiers de la saison, l'équipe a assuré son maintien. Les stars recrutées en début de saison s'en vont. D'autres prendront leur place pour rejouer le maintien la saison suivante.

La saison 26 se déroule de la même manière, avec un gros recrutement (à relire ICI) de stars qui vont très vite perfer. Le maintien assuré très tôt grâce aux crossmen et à un Ole Heinar Ervik au crépuscule de sa carrière, mais toujours performant sur les pavés (il alignera une victoire sur Oostende-Roubaix et une deuxième place sur The Hell Tour).
La fin de saison est ponctuée d'un titre de champion de Suède pour Alfred Nobel, le deuxième flahute de l'équipe (à relire ICI).
Durant tout ce temps, le commando de crossmen a été renouvelé tandis que le reste du squad subit une préparation drastique au bout du monde (à relire ICI).


Saison 24 (D1)
Roadtrip
Toujours en D1, l'équipe sort de nombreux jeunes qu'elle revend dans la foulée : les frères Kolas, Jaan Boom, Ain Paas, Nick Larson. Tous ces jeunes coureurs vont intégrer des équipes parfois prestigieuses comme la Don Carlito ou la ASA. Le Grobalèze semble placer des pions dont on ne comprend pas encore la visée finale. Dans le même temps, il entame un tour du monde à bord du grobato et semble se désintéresser du sort de la bigstrong.
Sur le plan sportif, c'est un copier/coller de la saison passée, des petits points à droite à gauche, une 13ème place mais l'équipe se disperse, n'arrive pas à trouver un fil conducteur et, souffre de l'absence de remplaçant à Borat Tajine, aucun puncheur ne passe sur la liste des transferts et les épaules du jeune Diego Maradona semblent bien frêles à l'approche du Grand Tour.
C'est ce moment que choisit Franck Vandenbroucke pour remotiver tout le monde en offrant à l'équipe sa première (et seule à ce jour) victoire en élite sur la course Kilcrohane-Altan Conair (à relire ICI).
Sur sa lancée, l'équipe se maintiendra tranquillement, l'occasion pour le manager de plus en plus distant de donner une interview étonnante, en forme de pré-retraite, et l'on sent déjà que le "Grob" n'est déjà plus sur la même planète que son équipe (à relire ICI).


Saison 23 (13ème D1)  
La fin d'un cycle
La Bigstrong est de retour en D1. L'équipe compte cette fois sur un gros recrutement pour exister dans l'élite mondiale. La signature de Borat Tajine s'accompagne des habituelles rumeurs nauséabondes (le coureur aurait été un agent double lorsqu'il courrait pour Les Tchouvaches et ne serait pas étranger à l'implosion de l'équipe...)
Mais c'est David David, l'apprenti coiffeur et crossman à ses heures qui lance la saison de l'équipe sur des bons rails.
A la mi-saison, on apprend avec stupéfaction que Karp Elkine était en fait une taupe (à relire ICI). "Détails, détails..." Déclarera plus tard Lièvremont qui n'en est plus à une péripétie près !
L'équipe se maintiendra et finira à une 13ème place avec laquelle elle aura fleurtée tout au long de la saison. Mais de la génération dorée qui a ramenée l'équipe en élite, il ne reste plus que 2 coureurs bientôt trentenaires...


Saison 22 (3ème D2 promu)  Surprised
La Routine
La Bigstrong est de retour en D2. Mais on sent beaucoup de décontraction -de laxisme diront certains- à l'abord de cette nouvelle saison (à relire ICI). La nouveauté vient du centre de formation où la signature discrète des frères Kolas fait parler dans le milieu. On annonce l'ainé comme un futur grand puncher. Mais pour l'heure, il s'agit de se remettre, comme à l'accoutumée, d'un début de saison compliqué qui voit l'équipe flirter avec une inattendue place de relégable.
Tandis que la T-Mort implose une nouvelle fois, son rouleur Jozef Macha, AKA "la prophète du contre-la-montre" (surnom qu'il s'est lui-même donné), signe à la bigstrong suite à un incroyable imbroglio judiciaire. Le coureur voulait aller chez BMC2, son agent l'annonçait à la Don Carliteam, on dira plus tard que des pots de vin auraient circulé... Et le tchèque finit au Grochato ! La haine des deux managers floués n'en sera que plus tenace.
Il n'empêche, le prophète est en colère et ça se voit. il signe d'emblée trois victoires sur les épreuves chronométrées du début de saison et remet la Bigstrong sur les rails.
Dans le même temps, il affiche publiquement son mépris suite aux piètres performances de ses co-équipiers, ceux-ci remettent les pendules à l'heure au Tour de Croatie que le tchèque finit à une piteuse 114ème place (à relire ICI). Et, comme à l'accoutumée à la Bigstrong, du conflit, de la division, des tensions naissent le succès ! "On ne changera décidément pas un cocktail qui gagne" dira Jean-René Godard lors de la remise des trophées des champions France Télévision qui voit l'équipe Bigstrong remporter le prix Citron pour la 3ème année consécutive. A noter que son manager se hisse, quant à lui, sur le podium des managers les plus populaires du forum cette même saison... On soupçonne, là encore, une corruption massive et des bourrages d'urnes en cascades (à relire ICI).
Mais déjà le grand tournant de la saison s'annonce : le Giro que la Bigstrong négocie parfaitement. Ole Heinar Havardsholm, le leader du grand rival Biélorusse Ga92 se fait bordurer d'entrée, Blanc se fait peur sur le dernier col mais reprend son maillot jaune lors du dernier Contre La Montre. Au final, VdB et Karp Elkine finissent eux aussi dans les 10 et la Bigstrong reprend le chemin de la D1.
A noter une dernière affaire pour boucler la saison : la prise d'otage du siège de Gromédia par le groupe terroriste "Janvier Noir" à relire ICI.


Saison 21 (26ème D1 relégué)  
Comme une comète
En ce début de saison, et après avoir été balayée par l'Affaire, l'équipe et son manager font profil bas et enregistrent la seule arrivée de Chris-Anker Sorensen dont Tupolev n'attend pas un gros rendement avant plusieurs saisons.
Sur le plan médiatique, on ne reconnait plus la Bigstrong. Le Balèze n'est plus VIP,  son équipe s'est enfermée dans le Grochato, plus rien n'en n'en sort à part des rumeurs.
Sur le plan sportif, les coureurs de la Bigstrong sont fragilisés (à relire ICI) et l'équipe est dominée sur son unique point fort, la montagne et engrange ses rares points sur les courses de jeunes. On sent qu'une nouvelle génération pointe le bout de son nez, son tour viendra mais il est encore bien trop tôt. Et Blanc, toujours là en bouclant son Grand Tour à une honorable 16ème place est bien seul face aux armadas de l'élite. Il hisse l'équipe à la première place des relégués... Mais ne peut la sauver.


Saison 20 (2ème D2 promu)
L'effet moustache
Au Grochato, c'est l'effervescence médiatique : Grobalèze a fait signer Fausto Coppi. Le brûlant italien, qui vient de remporter la Coupe du Monde en juniors, va désormais faire parler de lui presque quotidiennement en multipliant les déclarations fracassantes. Il y a comme un parfum de Raymond qui flotte de nouveau autour de l'équipe (à relire ICI).
Sur le plan sportif, après des débuts laborieux, l'équipe est relégable, les observateurs sont inquiets d'autant que l'équipe retombe dans ses travers avec un exode massif des derniers "big babies". Cette fois-ci, c'est le suisse Lindt-Cailler qui lance une opa sur le centre de formation : c'est l'affaire de "l'OPA Chocolat" (à relire ICI).
Tupolev va rassurer tout le monde lors de la semaine montagneuse. Il sort l'artillerie lourde et aligne les frères Elkine, VdB, mais surtout, et pour la première fois Laurent Blanc. L'équipe rentre 200 points en 3 jours, malgré un Blanc un peu à court de forme. On sent bien que l'entraineur biélorusse gère les échéances.
Alors que l'affaire des caricatures (à relire ICI) éclabousse Gromédia (le groupe de presse du Grobalèze), l'équipe est attendue au Grand Tour de France. Elle va y briller comme jamais sous l'impulsion de son nouveau Directeur Sportif International : Marc Lièvremont, l'homme à la moustache qui imprime sa marque sur le squad (à relire ICI). VdB et Blanc vont se partager le général, le même VdB qui portera le maillot de leader UCM à l'issue de la saison. Le temps de gérer les dernières courses, on y est : les portes de la D1 s'ouvrent.
Mais pas le temps de respirer, déjà un nouveau séisme frappe l'équipe : Radio Bartali sort l'Affaire Bigstrong (à relire ICI, ICI et ICI), celle qui va tout emporter dans la tourmente. Grobalèze et ses coureurs s'en relèveront-ils ?


Saison 19 (18ème D2) Rolling Eyes
Erik Lünd dernier vestige du passé suédois et la coqueluche de l'équipe est bientôt dépassé par les frères Elkine et Franck VdB. Il part en élite chez Aile de Faucon où il connaîtra le haut niveau.
La première saison en d2 se passe tranquillement, l'équipe ne pèse jamais sur les courses, mais, en même temps, n'est jamais vraiment inquiétée par la descente. Tupolev se permet même le luxe de renvoyer les jeunes à l’entraînement une dizaine de courses avant la fin (à relire ICI).
Évènement sans lien apparent, ga92 rejoint la Biélorussie en fin de saison.


Saison 18 (3ème D3.a promu)   Very Happy
La renaissance
Eté 2012, alors que la routine de la division 3 s'est installée depuis de nombreuses saisons, à l'aube d'aborder le Tour des États-Unis, la Bigstrong est en lutte pour le podium de cette d3a. Après avoir recruté Arnketil Alfredsen, le Grobalèze réalise un rêve, il signe Gervard Davidsen, la légende vivante de ces 10 dernières saisons (à relire ICI). Il ne réalise pas immédiatement la portée que va avoir cette transaction sur son groupe : la vieille légende de BVS emmène l'équipe pour un retour prématuré en 2ème division.
Dans le même temps, Grobalèze lance le chantier d'un centre sportif high tech dans la banlieue de Minsk : Le « Grochato » (à visiter ICI) Il a intégré le recruteur international Philippe manœuvre qui lui déniche régulièrement des jeunes coureurs des séries juniors ou du marché des transferts.


Saison 17 (6ème D3.b) Rolling Eyes
Le tournant historique
Bélanger, le vieux grognard, tire sa révérence.

Il est suivi de près par son compère de toujours : Leo Voekler (à relire ICI).

Grobalèze vient de perdre ses deux lieutenants, cependant, il fait son entrée dans le très fermé Century Club, parmi les équipes ayant remporté plus de 100 victoires le 2 avril 2012 (A relire ICI)..

Dans le même temps, il fréquente Nacateam dans sa division, et apprendra à son contact les nouveaux circuits financiers, la mondialisation, le trading. Imperceptiblement, l'équipe finit sa mue vers un retour durable au haut niveau...


Saison 16 (5ème D3.b)
La convalescence
l'équipe s'appuie sur les toujours fidèles Voekler et Bélanger, sur un turn-over de leaders confirmés : Anthony Cardis, Dagfinn Berg et Connor Mc Rae vont ainsi se succéder à la tête de l'équipe pour la maintenir à flot en division 3.


Saison 14 (7ème D3.b) - Saison 15 (8ème D3.a) Rolling Eyes
L'âge de raison
Avant de partir, Domenech a laissé un dernier cadeau au Grobalèze, une jeune génération extrêmement prometteuse, menée par son benjamin : le charismatique Laurent Blanc déniché pour quelques 30 000 € sur un criterium de province.
Mais cette fois ci, Grobalèze ne commettra pas les mêmes erreurs, il s'exile en Biélorussie, où son vieil ami Alexandre Loukachenko y est président de la République (les 2 hommes se seraient  connus au KGB !). A relire ICI.
Il y assure l'amnistie de tous les membres de l'équipe. En échange, Bigströng devient le porte étendard sportif de la nation.
Les « big babies » ne courront plus avant 6 saisons. Leur potentiel sera entrevu de temps à autres lors de rares apparitions en courses libres.
Grobalèze retrouve une vieille connaissance en Biélorussie : son compère LTR gragu.


Saison 13 (23ème D2 relégué)  No
L'enfer
Les tensions sont palpables dans l'équipe, avec un Kolstad surpayé et en froid avec Domenech, Belanger et Voekler dépassés par la jeune génération et qui n'ont su s'adapter aux évolution du cyclisme.
Et en point d'orgue, Domenech qui multiplie les déclarations tapageuses jusqu'à ce 14 septembre 2011 où il franchit la ligne rouge.
Grobalèze, acculé par les instances, doit se séparer de son emblématique manager.

(à relire ICI)
L'équipe finira la saison à l'agonie, pour être finalement reléguée de justesse, le recrutement trop tardif du talentueux Gilles Tardy n'ayant pu changer la donne assez tôt.


Saison 12 (10ème D2)  Rolling Eyes
L'apprentissage
Grobalèze veut marquer les esprits, il dilapide tout son budget sur l'achat d'un puncheur de renom, très complet mais en fin de carrière, que lui a survendu ga92, à l'époque membre du puissant clan des norvégiens (à relire ICI).
Kolstad assure le maintien de Bigstrong presque à lui seul mais des divisions commencent à apparaitre entre le Domenech et sa star norvégienne (à relire ICI).


Saison 11 (1er D3.b promu)  Very Happy
Le temps des illusions
Le début de saison est marqué une terrible saignée dans le centre de formation pourtant prolifique de l'équipe et dont "l'Affaire Linus" marque le point culminant : Linus Elofsson, jeune grimpeur issu du centre de formation est le grand espoir national mais il clashe avec Domenech et quitte l'équipe pour le rival Ga92_team (à relire ICI). Eloffson connaitra une carrière semée de succès et nombre d'observateurs estiment que cet évènement marque le début de la longue descente aux enfers de la Bigstrong qui durera bien des saisons.
Mais pour l'heure le gras manager est aux anges : à quelques journées de la fin, son équipe est en passe de monter (saison entière à revivre ICI et ICI).
Malgré les avertissements de son compère LTR Bartali, Grobalèze se berce de victoires faciles (dues au retrait de l'ultra favori BMC2 qui a assuré sa remontée il y a bien longtemps). La Bigstrong rafle le titre promis à BMC2 qui en gardera une rancune farouche. La liste des ennemis du Grobalèze s'allonge...
Bigstrong revient en d2, c'est le temps des victoires illusoires, du champagne et des filles faciles !

Plus dure sera la chute !


Saison 10 (7ème D3.a)  Rolling Eyes
Bigströng est en d3 (à relire ICI) et y restera 2 saisons, le temps de croiser Bartali en saison 11.
Cette saison 10 est notamment marquée par "l'Affaire du Bus" (à relire ICI) avec un certain Mylo Jakiyanov comme protagoniste principal, Jakiyanov que l'on retrouvera bien des années plus tard, décédé dans une chambre d'hotel miteuse en Sierra Leone dans des conditions troubles (à relire ICI).


Saison 9 (3ème D4.e promu)  Very Happy
Second souffle
Grobalèze réapparait et applique à la lettre la devise de son équipe : "Tout ce qui ne me tue pas me renforce"
Il vise le long terme et doit donc former. Mais sa jeune génération a besoin de temps.
Il tente un pari fou : la remontée avec seulement 2 coureurs !
Il tombe sur un os : la jeune mais puissante équipe de Diegolh avec qui la lutte sera féroce.
A relire ICI
Il y parvient dans les dernières journées, mais il est contraint de mettre ses jeunes, encore bien tendres, à l'ouvrage, malgré les avertissements de Tupolev.
Cette saison donne l'occasion à la Bigstrong de se frotter à un de ses ex-pensionnaire : Lars-Erik Slavkovski, désormais leader de l'équipe les pétrolettes qui connaitra par la suite une belle carrière.
L'équipe finit 3ème, remonte en d3 mais le potentiel des jeunes suédois est compromis.


Saison 6 -8 inactivité  Sleep
Grobalèze a attiré l'attention. Des instances d'abord. Depuis qu'il a été blanchi par le TPI, Grobalèze nargue les officiels, il s'est même offert le luxe de se présenter pour l'investiture à la mairie de Stockholm.

Tacki, qui cherche à promouvoir VM n'a pas besoin de managers sulfureux qui ternissent l'image du cyclisme.
Et ça fait déjà longtemps qu'il a juré la perte de l'arrogant Grobalèze.
Celui-ci disparait mystérieusement et l'équipe connaît une nouvelle descente aux enfers...

Saison 5 (1er D4.c promu)  Very Happy
Le rebond

La Haye, TPI, 9 août 2010.
Un vice de forme est apparu dans la procédure, ses avocats ont eu gain de cause, le Grobalèze est libre !
Le manager revient aux affaires et ça se voit. Il fait une grande purge dans le staff de son équipe et recrute un homme qui va changer le destin de la Bigströng : c'est le début de l'ère Domenech.

Celui que les fans appelleront bientôt affectueusement "Raymond" réussit un premier gros coup : il recrute Anatolyï Tupolev, entraîneur internationalement connu et reconnu dans le milieu.
Il s'assure également la signature de l’international suisse Jonathan Specht, réussit à faire sortir Bélanger de sa retraite et relance Jason Gueguen comme co-leader.
Mais plus important que tout, Domenech va doter l'équipe d'une politique de communication avant-gardiste qui va propulser l'équipe sur le devant de la scène médiatique (à relire ICI)
Cette saison 5, l'équipe va se frotter à des équipes pleines d'avenir : la mimi-team, et surtout, la logitech fossil de Gaspard08 emmenée par Lewis Church, Anael Berthelot, Phil Collins et le déjà prometteur Fabien Daneels (à revivre ICI et ICI).

Les joutes sont homériques, les deux équipes se rendent coup pour coup et monteront finalement toutes les deux en division 3 à l'issue d'une saison dont tous les passionnés se souviennent.


Saison 2 -4 inactivité  Sleep
Premières difficultés
Le Grobalèze est pris dans la tourmente judiciaire. Sa vie dissolue attire l'attention des médias et de la justice. Mis en cause dans diverses affaires de mœurs, poursuivi dans 4 pays en Europe, il est arrêté et ne peut suivre correctement le développement de son équipe qui périclite.

Les coureurs démoralisés, désertent, Bélanger quitte le circuit, l'équipe disparaît de la scène et on ne voit plus les maillots marine et or dans le peloton.
L'équipe subit 2 relégations d'affilée, ne s'inscrivant à aucune course en division 3b, elle atterrit finalement en division 4c.
Alors menacée de disparition, un événement important va sauver la Bigströng à quelques heures de l'extinction...

Saison 1 (9ème D2)  Rolling Eyes
Premiers pas
Autre temps, autre lieu : Janvier 2009, le Grobalèze crée l'équipe Bigströng avec le financement d'un groupe d'investisseurs suédois. Une fois le siège social établi à Stockholm, le manager recrute les 8 jeunes coureurs cyclistes qui se lanceront dans la bataille de la 1ère saison UCV.
C'est par le cross que l'équipe commence son existence à haut niveau. Simon Bélanger est l'un des meilleurs spécialistes au monde.

Son potentiel indéniable autorise les plus belles espérances à son manager.
Mais pour l'heure, Bélanger doit perfectionner sa formation, il est encore un peu tendre, son manager comprend vite qu'il devra cravacher pour maintenir son équipe dans les hautes sphères, le cross étant une spécialité bien peu rentable pour les classements.
Heureusement, il a un autre atout dans sa manche, en la personne de Léo Voekler.

Ce jeune routier-sprinter de haut vol montre déjà un très beau potentiel et réussit même à glaner une victoire en 1ère saison en division 2, permettant à l'équipe d'assurer son maintien pour la saison suivante.
...


Dernière édition par Grobaleze le Mar 7 Juil - 12:22, édité 86 fois

Grobaleze

Messages : 596
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 104
Localisation : près de Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Bartali le Lun 9 Aoû - 7:49

Jolie présentation. Ce me rappelle quelqu'un de VCN mais je dois me tromper.

Bartali

Messages : 2739
Date d'inscription : 03/06/2010
Localisation : Castelnaudary

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Grobaleze le Lun 9 Aoû - 7:54

Je me suis basé sur ma présentation Cymanager qui est similaire...
PS : C'est quoi VCN ?

Grobaleze

Messages : 596
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 104
Localisation : près de Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Bartali le Lun 9 Aoû - 7:59

http://www.velo-club.net/

Bartali

Messages : 2739
Date d'inscription : 03/06/2010
Localisation : Castelnaudary

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par camarade kakita le Lun 9 Aoû - 8:23

présentation bien marrante !

bonne chance pour la suite, beau bébé que ce Simon Belanger

camarade kakita
Attention, je mords

Messages : 2291
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 30
Localisation : Chalon-sur-Saône , Tchouvachie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Gaspard08 le Lun 9 Aoû - 9:11

un peu trop à mon gout, vivement qu'il soit vendu!

Gaspard08

Messages : 3255
Date d'inscription : 12/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par QSJ le Lun 9 Aoû - 10:16

haha ce Raymond, toujours là pour promouvoir l'excellence sportive et les valeurs de respect :p

QSJ

Messages : 2229
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Grobaleze le Mar 10 Aoû - 7:58

La conf' de Raymond :
Résultats de Manchester-Londres

1 Voeckler Léo bigstrong 8h7m53.1s
2 Digernes Hagen Tandem43 22.2s
3 Eristov Ivane Mimi Team 39s
4 Lauweryns Maarten rn98 39s
5 Gueguen Jason bigstrong 39s
6 Specht Jonathan bigstrong 39s
7 Belanger Simon bigstrong 39s
8 Maréchal Gaspard Team Vlug
9 Martin Geoffrey bigstrong 39s
10 Gaborit Steeven bigstrong 39s
...
La victoire de Leo Voekler hier est une très bonne nouvelle pour lui car il courrait après depuis longtemps. Il a fait le plein de confiance ce qui est une bonne chose pour les échéances à venir...


"L'équipe a atterri hier soir à Milan Linate. Et comme l'avion avait un peu de retard, les massages ont fini assez tard d'autant plus que l'hotel était relativement loin de l'aéroport. Mais tout le monde a bien dormi et m'a semblé assez frais ce matin.
L'objectif est la victoire sur cette course pour laquelle le manager a une affection particulière.

Il s'agira aujourd'hui d'essayer de museler le peloton pour éviter que la course ne parte en vrille trop tôt. On surveillera particulièrement Lewis Church de Logitech-Fossil qui a déjà gagné sur ce parcours, Hagen Digernes (Tandem43) & Ivane Eristov (Mimi Team) m'ont paru bien en jambes hier à Londres. Enfin, on gardera aussi un oeil sur Gaetan Plantard (Mimi Team) qui n'a pas fait le voyage en Angleterre et qui devrait donc être en forme aujourd'hui.
En fonction des formes et des comportements des uns et des autres, on décidera ce soir définitivement de qui on emmènera en Lettonie."

Grobaleze

Messages : 596
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 104
Localisation : près de Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Gaspard08 le Mar 10 Aoû - 8:30

Grobaleze a écrit:La conf' de Raymond :

Il s'agira aujourd'hui d'essayer de museler le peloton pour éviter que la course ne parte en vrille trop tôt.

Comme hier? Donc pas avant le premier tronçon, c'est ça? Very Happy

Gaspard08

Messages : 3255
Date d'inscription : 12/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Grobaleze le Mar 10 Aoû - 8:43


"Non, n'insistez pas, je ne révellerai pas la tactique de l'équipe..."

Grobaleze

Messages : 596
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 104
Localisation : près de Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par thecrow le Mar 10 Aoû - 9:19

haa ça pour e rien révéler il ne révèle rien lol
quoi qu'il en soit belle présentation et bonne chose pour la suite

thecrow

Messages : 8527
Date d'inscription : 07/01/2010
Age : 45
Localisation : au sud

http://thecrow.maillot.free.fr/site-maillots.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Bartali le Mar 10 Aoû - 10:37

Anatolyi Tupolev aurait été interrogé dans le cadre de l'opération "Doping Free" par le parquet de Gênes. Tu confirmes ?

Bartali

Messages : 2739
Date d'inscription : 03/06/2010
Localisation : Castelnaudary

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Grobaleze le Mar 10 Aoû - 11:33

Pas de commentaire...
Question suivante svp !

Grobaleze

Messages : 596
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 104
Localisation : près de Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Grobaleze le Mer 11 Aoû - 6:41

La conf' de Raymond :
Résultats de Milan-San Remo

1 Voeckler Léo bigstrong 6h25m12.5s
2 Saponaro Pit Villebarou 18.1s
3 Church Lewis Logitech-Fossil 49.1s
4 Weber Evan Tandem43 49.1s
5 Eristov Ivane Mimi Team 49.1s
6 Barnig Heng saxo bank64 49.1s
7 Bresson Romuald Mimi Team 49.1s
8 Gauthier Cyril Tandem43 49.1s
9 Vandenbroucke Roger Logitech-Fossil 49.1s
10 Dean Owen saxo bank64 49.1s
...
"On aurait voulu contrôler la course, mais elle s'est emballé dès les premiers km, ce qui a obligé les gars à s'adapter. Numero solitaire de Leo Voekler qui a senti ses adversaires très en jambes et a, de ce fait, pris tout le monde à contre pied !
Important renouvellement au sein du groupe puisque Nous emmenons 3 jeunes, ceci pour pallier aux défaillances de la veille, les jambes semblaient assez lourdes, et nous avons pérféré laisser certains au repos..."

Grobaleze

Messages : 596
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 104
Localisation : près de Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Gaspard08 le Mer 11 Aoû - 12:13

et Raymond il a peur que tu doppes aussi son fils qu'il l'a envoyé dans une autre équipe? Qui l'eut cru que son fils serait un coureur de talent aussi!
http://www.velo-manager.tacki-sport.com/index.php?page=coureur&id=22761

Gaspard08

Messages : 3255
Date d'inscription : 12/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Grobaleze le Jeu 12 Aoû - 12:15

La conf' de Raymond :
Résultats de Kaunas–Riga

1 Voeckler Léo bigstrong 6h26m43s
2 Church Lewis Logitech-Fossil 40.6s
3 Gueguen Jason bigstrong 40.6s
4 Specht Jonathan bigstrong 40.6s
5 Gaborit Steeven bigstrong 40.6s
6 Plantard Gaetan Mimi Team 40.6s
7 Letourneau Roland bigstrong 40.6s
8 Delacroix Yan Logitech-Fossil 40.6s
9 Martens Lennart Logitech-Fossil 40.6s
10 Martin Geoffrey bigstrong 40.6s
...
"Encore une belle journée même si on aurait préféré voir Léo Voekler attendre le sprint pour s'économiser un peu. Quoiqu'il arrive pour la suite, le CLM final sera décisif. Le mot d'ordre : pas d'excès aujourd'hui !"

@ Logitech : C'est pas son fils, c'est son cousin du côté de son père. Et Raymond a préféré l'envoyer dans une autre équipe plutôt que de risquer des soupçons de chouchoutage venant des autres membres de l'équipe. C'est un coup à finir par une grève dans un bus ce genre de quiproquo ! On ne plaisante pas avec ce genre de chose chez Bigströng...

Grobaleze

Messages : 596
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 104
Localisation : près de Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Grobaleze le Ven 13 Aoû - 7:08

La conf' de Raymond :
Résultats de Riga – Tartu

1 Voeckler Léo bigstrong 6h33m26s
2 Church Lewis Logitech-Fossil 11.9s
3 Gueguen Jason bigstrong 11.9s
4 Weber Evan Tandem43 11.9s
5 Specht Jonathan bigstrong 11.9s
6 Cardonnet Quint Logitech-Fossil 11.9s
7 Gaborit Steeven bigstrong 11.9s
8 Letourneau Roland bigstrong 11.9s
9 Martens Lennart Logitech-Fossil 11.9s
10 Martin Geoffrey bigstrong 11.9s
...

"On conserve le maillot jaune et on se prépare correctement pour l'épreuve chronométrée d'aujourd'hui qui décidera du classement final. Church et les logitech ne sont pas loins, il ne faudra pas lambiner aujourd'hui. Une journée à négocier correctement.
Après ce Tour Baltique, le Tour des Flandres cloturera la première partie de la saison de l'équipe Bigströng.
En effet, l'équipe se tournera vers son prochain objectif : Les 3 jours de la Panne, pour lequel elle présentera de réelles ambitions. En attendant, les jours (et les courses) qui précèdent seront dédiés à l'entrainement, à la récupération et à la remise en forme de tout le monde..."

Grobaleze

Messages : 596
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 104
Localisation : près de Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Bartali le Ven 13 Aoû - 7:36

Logi' doit prier pour que pendant les 3 Jours de la Panne, le moteur de la voiture du DS tombe en rade Very Happy .

Bartali

Messages : 2739
Date d'inscription : 03/06/2010
Localisation : Castelnaudary

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Grobaleze le Sam 14 Aoû - 11:15

La conf' de Raymond :
Classement général du Tour Baltique
1 Voeckler Léo bigstrong 22 14h43m31s
2 Letourneau Roland bigstrong 24 51.5s
3 Lucero Domingo Team Vlug 22 1m1.5s
4 Hudson Oscar Logitech-Fossil 19 1m4.5s
5 Specht Jonathan bigstrong 24 1m5.5s
6 Bresson Romuald Mimi Team 20 1m9.5s
7 Plantard Gaetan Mimi Team 1m10.5s
8 Church Lewis Logitech-Fossil 1m18.5s
9 Eristov Ivane Mimi Team 1m19.5s
10 Doucet Albert Mimi Team 1m19.5s
...

"La bonne surprise est venu hier de Roland Letourneau homme de devoir, qui a mérité cette victoire.
Voekler ne sera pas au départ ce soir et devrait céder son maillot de leader de la coupe du monde, temporairement on l'espère...
Avec un Belanger diminué, on attend pas de victoire... à moins de surprise... Wink "

Grobaleze

Messages : 596
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 104
Localisation : près de Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Grobaleze le Mar 17 Aoû - 13:13

La conf' de Raymond :
Stage en altitude pour tout le monde ce week-end avec gros travail physique.

Les organismes doivent digérer ce gros travail, ce qui explique le coup de pompe d'hier. Objectif d'aujourd'hui : remise en forme. Les résultats sont anecdotiques. L'objectif principal demeure Les 3 jours de la Panne.

Grobaleze

Messages : 596
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 104
Localisation : près de Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Grobaleze le Mer 18 Aoû - 8:26

La conf' de Raymond :
Résultats de Rund Um Duren

1 Gauthier Cyril Tandem43 4h12m33s
2 Specht Jonathan bigstrong 9.7s
3 Gueguen Jason bigstrong 9.7s
4 Martin Geoffrey bigstrong 9.7s
5 Belanger Simon bigstrong 9.7s
6 Gaborit Steeven bigstrong 18.7s
7 Letourneau Roland bigstrong 18.7s
8 Berthelot Anael Logitech-Fossil 18.7s
9 Eristov Ivane Mimi Team 18.7s
10 Maréchal Gaspard Team Vlug 18.7s
...

"La victoire n'est pas au rendez-vous, mais le joli tir groupé derrière est nettement plus efficace, tant au classement que pour les primes.
Place désormais aux 3 Jours de la Panne avec une première étape importante. Il s'agira d'être dans le bon groupe à l'arrivée pour ne pas avoir déjà perdu le Tour ce soir..."

Grobaleze

Messages : 596
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 104
Localisation : près de Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Grobaleze le Mer 18 Aoû - 8:34

A saisir !
Cette excellente affaire sur le marché actuellement et pour le dernier jour :
Häland Torbjörn
19 62 64 68 63 68 59 65 57 62 63 98 89 34 1655

Offrez-vous cette superbe bête de concours pour seulement 8 000 € !


Grobaleze

Messages : 596
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 104
Localisation : près de Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par ga92_team le Mer 18 Aoû - 10:23

Purée tu as une équipe de Grobaleze big mieux qu'a cym Razz

ga92_team

Messages : 145
Date d'inscription : 07/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Grobaleze le Lun 23 Aoû - 9:38

La conf' de Raymond :
Résultats des 3 jours de la Panne
1 Gueguen Jason bigstrong 24 8h32m19.5s
2 Specht Jonathan bigstrong 24 24.7s
3 Voeckler Léo bigstrong 22 27.4s
4 Berthelot Anael Logitech-Fossil 22 30.2s
5 Gauthier Cyril Tandem43 25 34.9s
6 Martin Geoffrey bigstrong 25 42.4s
7 Digernes Hagen Tandem43 24 55.7s
8 Church Lewis Logitech-Fossil 23 57.9s
9 Gaborit Steeven bigstrong 26 1m1.4s
10 Eristov Ivane Mimi Team 20 1m4.9s
...

Résultats de Paris-Roubaix

1 Voeckler Léo bigstrong 5h27m21s
2 Gauthier Cyril Tandem43 6s
3 Church Lewis Logitech-Fossil 6s
4 Specht Jonathan bigstrong 6s
5 Berthelot Anael Logitech-Fossil 6s
6 Carboni Jacopo Team Vlug 6s
7 Lemarchal Mickaël Mimi Team 6s
8 Kraft Clemens Mimi Team 6s
9 Lucero Domingo Team Vlug 6s
10 Gueguen Jason bigstrong 16s
...
"Le maillot de leader de la Coupe du Monde nous échappe encore, il va falloir cravacher sur les prochaines manches...
Ce week-end et pour quelques courses, les leaders Simon Bélanger & Léo Voeckler sont partis dans différents stages plus ou moins physiques. Les clefs de la boutique sont confiés pour quelques courses à Gueguen qui devra assurer seul la responsabilité de leader. Il sera aidé aujourd'hui par Geoffrey Martin, le grimpeur de poche et un Jonathan Specht omniprésent qui auront la lourde tâche de le tirer dans les cols !"

Grobaleze

Messages : 596
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 104
Localisation : près de Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bigstrong team

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 18 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum